(66)Mon Journal Poétique

1
caresse améliorée
sur un désir froissé
le choc est trop serré
l’allure est tabassée

le tendre apitoiement
est un déclic facile
chaque lueur rement
là où le mur défile

résistance un peu
les larmes sont fades
donc tu fermes les yeux
cicatrice trop froide.

ledactylographe 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer